Alors que le baseball-softball fera son retour aux Jeux Olympiques de 2020, des pays africains – ainsi que partout dans le monde – multiplient leurs efforts de développement et de préparation afin de faire partie de l’aventure des Jeux de Tokyo 2020.

La Fédération Zimbabwéenne de Softball (ZISA) a d’ambitieux objectifs pour le mois de mars, à commencer par son assemblée générale annuelle programmée le 10.

La ZISA va aussi accueillir de nombreuses compétitions nationales et internationales dans différentes catégories d’âge jeune pour appuyer les efforts de développement du softball au Zimbabwe mais aussi sur le continent africain.

La ZISA organisera une compétition internationale entre lycéens du Zimbabwe et d’établissements d’études supérieures du Botswana à Harare les 23 et 24 mars. Près de 15 équipes masculines et féminines des deux pays sont attendues pour ces rencontres amicales.

Un tournoi rassemblant des écoliers et étudiants dans les catégorie 12U, 14U, 16U et 20U sera aussi organisé le 24 mars. La ZISA profitera de l’opportunité pour organiser des sélections pour son équipe nationale junior.

Dans la province d’Harare, près de 30 lycées participeront à un championnat de softball de 50 matchs qui débutera en mars et se terminera en mai.

L’équipe nationale féminine du Zimbabwe a disputé les qualifications aux Championnats du monde de softball féminin en janvier à Pretoria, en Afrique du Sud. La jeune équipe zimbabwéenne s’est imposée face au Lesotho, 15-8, pour décrocher la troisième place de ce plateau continental qui rassemblait quatre équipes. Cela faisait neuf ans que le Zimbabwe n’avait plus participé à une compétition internationale avec sa sélection nationale.