Israel s’est imposé 11-1 en huit manches face à l’Afrique du Sud et s’est qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Israel a dominé la rencontre dès la deuxième manche et a creusé l’écart d’une manière symbolique: le première base Danny Valencia, ancien joueur de Ligue majeure pointe comme le leader dans l’équipe israélienne, a frappé un home-run à trois points face à Derick Baylis pour porter l’écart à 10 points.

« Ce que nous avons fait est incroyable », a déclaré Danny Valencia à l’issue de la rencontre. « Cela doit entrer dans l’histoire. »

« J’ai juste essayé de faire ma part, » a admis Valencia. « Je ne pouvais pas espérer être dans un meilleur groupe d’athlètes. Nous avons travaillé très dur. La préparation d’équipe demande du temps et du travail. Nous sommes venus ici pour accomplir une tâche et nous l’avons accompli. »

Danny Valencia a célébré son 35ème anniversaire pendant la compétition. Sa carrière d’athlète en Ligue majeure a duré de 2010 à 2018. Il a joué 864 matchs pour six franchises différentes et frappé 96 home-runs. Nous lui avons demandé ce qui l’attendait désormais dans sa vie d’athlète: « Je vais commencer à me préparer pour les Jeux Olympiques…le prochain objectif, ce sont les Jeux Olympiques de 2020. »

Considéreriez-vous une opportunité dans les ligues professionnelles ? « Nous verrons. Pourquoi pas si une bonne opportunité se présente. »

Israel a pris l’avantage en début de deuxième manche face à Jared Elario et Garth Cahill, deux des six lanceurs que l’Afrique du Sud a envoyé sur le monticule. Israel a profité de trois buts-sur-balles et de deux frappeurs atteint par des lancers. Blake Gailen a frappé un simple bon pour deux points.

Joe Wagman a lancé sept bonnes manches et prend la victoire. Il ne concède que six coups surs à l’Afrique du Sud et le seul point a été marqué en fin de septième manche sur un coup sûr du frappeur désigné Brett Willemburg. Zachary Weiss et Shlomo Lipetz se sont occupés des trois derniers retraits.

A l’issue de la rencontre Israel s’est vu remettre la plaque accordée à l’équipe nationale qui se qualifie pour les Jeux Olympiques comme meilleure équipe d’Europe et d’Afrique.

Le Président de la Fédération Peter Kurz était presque en pleurs et a déclaré qu’il n’avait « pas les mots » pour décrire la portée de ce résultat.

Danny Valencia a commenté sur les critiques de la presse locale et le fait que les joueurs de l’équipe étaient nés et avaient été formés aux Etats-Unis: « Nous sommes tous des citoyens israéliens. »