Le Japon jouera demain la deuxième finale de Championnat du Monde de son histoire après sa victoire 2-1 face à la Nouvelle-Zélande en demi-finale des Championnats du Monde de Softball Masculin 2019. Reo Koyama n’a concédé qu’un point et deux coups sûrs en sept manches aux néo-zélandais pour décrocher la victoire. C’est la première fois depuis 1980 que la Nouvelle-Zélande ne disputera pas la finale des Championnats du Monde.

Avec un retrait en début de première manche, le champ intérieur vétéran Nathan Nukunuku se retrouve rapidement à zéro balles et deux prises mais cinq lancers plus tard, Koyama commet sa seule erreur du match et laisse une balle au milieu de la zone que le gaucher envoie au-delà de la clôture du champ centre, permettant à la Nouvelle-Zélande de mener 1-0.

Lors de son premier passage à la frappe le Japon charge les bases avec un retrait sur deux buts-sur-balles et un simple d’Hikaru Matsuda mais Daniel Chapman retire Tomonori Inoue sur une chandelle au champ droit et Kotaro Yasumi avec un roulant sur la deux pour sortir de la manche.

Une manche plus tard le Japon marque, lui aussi sur un home-run. Takuto Tsutsui s’élance sur une balle tombante basse dans la zone et l’envoie au champ gauche pour un circuit au champ opposé.

Le Japon marque le point de la victoire en cinquième manche. Avec deux retraits, Yusuke Morita frappe un simple au champ centre et vole la deuxième base un lancer plus tard. Le manager néo-zélandais Mark Sorenson décide de donner un but-sur-balles intentionnel à Matsuda pour affronter Tsukasa Oishi. Le receveur frappe une balle le long de la troisième base, touchée par Tyron Bartorillo mais qui passe tout de même en champ extérieur. Morita marque depuis la deuxième base sur un jeu serré et offre le deuxième et dernier point au Japon.

La Nouvelle-Zélande positionne le point de l’égalisation sur base en début de septième manche mais n’arrive pas à marquer. Kallan Compain obtient un but-sur-balles en quatre lancers et est remplacé par le coureur de substitution Josh Habrow. Koyama se reprend et retire Joel Evans – qui avait raté un amorti – sur prises, fait frapper une chandelle au champ centre à Ben Enoka et retire Nukunuku sur prises pour le 21e et dernier retrait de la rencontre.

Koyama lance un match complet, concédant deux coups sûrs – les deux frappés par Nukunuku, un point et retirant sept frappeurs sur prises.

Dimanche 23 juin le Japon tentera de remporter le premier titre de Champion du Monde de son histoire. La seule finale que le Japon a disputé remonte à 2000 en Afrique du Sud où il s’était justement incliné face à la Nouvelle-Zélande.

Les Black Sox, arrivés en République tchèque avec 10 finales consécutives disputées, joueront pour la médaille de bronze.

Statistiques