La WBSC soutient le projet d’introduction du baseball et du softball dans la bande de Gaza, un territoire de la Palestine situé en bordure méditerranéenne et frontalière de l’Egypte et d’Israel. L’entraineur Mahmoud Tafesh a reçu des kits d’initiation au Mini baseball/softball et de l’équipement pour deux équipes de softball et deux équipes de baseball. Le matériel est arrivé à Gaza dimanche 29 avril mais a été expédié des mois auparavant.

« Le fait que le matériel soit arrivé dans la bande de Gaza me rend fier » a déclaré Riccardo Fraccari, le Président de la WBSC. « Le sport, et le baseball et le softball en particulier, aide les communautés. »

Mahmoud Tafesh est un ancien joueur professionnel de football âgé de 35 ans. Il était en Egypte à l’automne 2016 et a rencontré des entraineurs de l’équipe nationale de baseball iraqienne. Il était tellement impressionné par ce jeu qu’il a décidé de l’introduire en Palestine. Mahmoud a appris lui-même en regardant des centaines de vidéos sur YouTube et a commencé à entrainer des féminines. Ses joueuses devaient porter des manches longues, pantalons et hijab pendant les entrainements.

Bien que les familles des athlètes aient soutenu le projet, les jeunes joueuses étaient considérées comme des « rebelles » par la plupart des habitants de la bande de Gaza. Le projet a obtenu le soutien de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens dans la bande de Gaza (UNRWA) qui est en faveur de la participation des femmes aux compétitions sportives dans la région.

Sarah Koskievic du Monde en a parlé dans le quotidien en octobre 2017. Laura Layousse, une citoyenne française née au Sénégal d’un père palestinien et d’une mère libanaise, en a pris connaissance et est entré en contact avec Tafesh grâce au journal.

Mahmoud Tafesh lui a expliqué qu’il n’y avait pas de terrain de baseball dans la bande de Gaza et qu’il avait même du mal à se procurer de l’équipement. Il avait reçu un gant du Ministère des Sports et demandé à un tailleur de le remettre en état. Les filles devaient confectionner leurs battes elles-mêmes.

Laura Layousse a décidé de contacter la Fédération Française de Baseball et Softball et son Président Seminet l’a mis en contact avec le siège de la WBSC à Lausanne.

Le projet de Mahmoud Tafesh se développe. Il entraine désormais 60 femmes (les filles lancent par dessous et s’orienteront donc vers le softball), 60 hommes et 30 enfants de moins de 15 ans.

« Nous avons désormais besoin de former des entraineurs afin qu’ils puissent leur apprendre comment jouer » nous a dit Mahmoud par e-mail. « Nous sommes à la recherche d’aide des fédérations nationales ».

Mahoud Tafesh voit grand. Il souhaite voir une fédération palestinienne reconnue et former ensuite des équipes nationales. Il envisage à terme de participer aux compétitions continentales asiatiques.