ZAATARI, Jordanie — La Fédération internationale de baseball et softball (WBSC) vient de clore une session de formation de deux jours en Jordanie qui avait pour objectif de faire découvrir le Baseball5 aux réfugiés syriens du camp de l’ONU (UNHCR) de Zaatari dans le cadre du partenariat entre la WBSC et Peace and Sport.

La session, qui s’est tenue les 23 et 24 janvier dans l’un des centres communautaires du camp de l’UNHCR, visait à apprendre les bases du Baseball5 à une trentaine d’entraineurs, d’enseignants et de responsables de projets qui travaillent dans le camp. Dans les semaines à venir les entraineurs pourront faire découvrir la nouvelle discipline simple, accessible et attractive pour les jeunes développée par la WBSC aux 80000 réfugiés vivant dans ce camp de l’UNHCR densément peuplé. Les équipements nécessaires pour le programme de Baseball5 ont été offerts par la WBSC.

Pour la première fois dans l’histoire des activités sportives menées dans le camp, le Baseball5 a permis aux hommes et aux femmes, aux garçons et aux filles, de joueur ensemble dans des équipes mixtes. Le Baseball5 est une pratique très accessible. La WBSC a créé une discipline qui peut se jouer facilement en mixité et combine les bénéfices santé de l’activité physique au partage des valeurs du sport collectif.

Plusieurs rencontres de démonstration ont été organisées lors de la session de la WBSC, entre entraineurs le premier jour et avec de jeunes réfugiés le deuxième. Les rencontres se sont déroulées simultanément sur six terrains de Baseball5 tracés dans le sable par les participants. Tous les entraineurs ont reçu des certificats à l’issue des rencontres et vont désormais organiser des sessions hebdomadaires. La WBSC espère que le Baseball5 poursuivra son essor dans le camp et qu’il contribuera à l’amélioration du quotidien des réfugiés syriens.

Le Président de la WBSC Riccardo Fraccari a déclaré: « Le Baseball5 a augmenté la capacité de la WBSC à capitaliser sur la puissance du sport à faire du bien dans le monde. Vous n’avez besoin que d’une balle et d’une surface plane. C’est simple, peu coûteux et nous permet d’avoir un impact positif sur les communautés qui peuvent bénéficier d’un accès au sport.

« Je veux remercie Peace and Sport, le Comité Olympique de Jordanie, les Nations Unies et les associations qui nous ont permis d’organiser ce programme au camp de Zaatari. Avoir un accès à notre sport aura un impact positif sur la vie des enfants du camp qui vivent dans des conditions difficiles et j’espère que cette action menée à Zaatari servira de modèle à la mise en place de programmes dans d’autres communautés défavorisées de par le monde.' »

Le fondateur et président de Peace and Sport Joël Bouzou a déclaré: « Depuis 2017 Peace and Sport promeut le sport comme outil de cohésion sociale dans le camp de réfugiés de Zaatari au travers du programme ‘Vivre Ensemble’. Il était normal de s’associer à la WBSC et d’apporter le Baseball5 dans le camp, une discipline simple, accessible qui peut facilement être pratiquée par les jeunes du camp et avoir un impact social positif. »

Le Baseball5, la version urbaine du baseball/softball lancée en 2018 par la WBSC rencontre un immense succès partout dans le monde. La WBSC travaille actuellement sur un calendrier de compétitions internationales et connaissant la simplicité de la discipline il n’est pas difficile d’envisager la participation d’une équipe de réfugiés à l’un de ces événements internationaux.

Le porte-parole de l’UNHCR a déclaré: « Nous sommes heureux de collaborer avec Peace and Sport et la WBSC pour permettre aux réfugiés de pratiquer une nouveau sport. Il y a plusieurs équipements sportifs dans le camp qui offrent une variété d’activités possibles aux réfugiés afin de promouvoir la paix et l’égalité des genres grâce au sport. »