La République tchèque a marqué 6 points dès la première manche pour s’imposer 7-0 en ouverture des Championnats du Monde face au Guatemala.

Le lanceur guatémaltèque Juan Morales a rencontré des difficultés de contrôle et accordé 6 buts-sur-balles en deux manches lancées. La République tchèque n’a pas eu besoin de forcer en attaque. Leur troisième coup sûr de la journée n’est intervenu qu’en sixième manche sur un double de Koci. Hospodka a frappé lui aussi un double pour scorer Koci et mettre un terme à la rencontre. Kubat récolte la victoire au lancer pour les tchèques.

La Nouvelle-Zélande a marqué 9 points lors des deux premières manches et s’impose 10-0 en 4 manches face à Hong Kong. La Nouvelle-Zélande a montré ses qualités offensives dès la première manche. Makea (photo de couverture) frappe un triple, Valk un double et Attewell un home-run pour ouvrir le compteur.

Hong Kong a chargé les bases et eu l’occasion de marque face à Taine Slaughter avec deux retraits en troisième manche. Le lanceur néo-zélandais a retiré Cheung Chun Yin et récolte la victoire.

L’Afrique du Sud a remonté son déficit pour battre le Danemark 3-2. Les européens menaient 2-0 après 6 manches. En fin de septième manche Damian Overmeyer a frappé un home-run intérieur (inside the park) pour réduire l’écart. Joshua Wentzel, qui a frappé un coup sûr puis Reece Nyland atteint par un lancer sont devenus les coureurs de l’égalisation et de la victoire lorsque Jordan Atkin s’est présenté à la frappe. Sur un compte d’une balle et deux prises, le champ gauche sud-africain a frappé le changement de vitesse de Mikkel Nielsen, une flèche au camp centre pour la victoire des siens.

L’Inde a profité d’une erreur défensive pour mener au score en troisième manche, une erreur synonyme de réveil pour l’Australie. Les Aussie ont répliqué dès la fin de la manche et pris un avantage 3-1 sur un home-run d’Adam Smith. L’Australie a ensuite ajouté un point pour une victoire 4-1. L’Inde et son lanceur partant Chaudari peuvent être fiers d’avoir rendu la rencontre plus serrée que sur le papier. Les équipes ont été chassées du terrain par une tempête seulement quelques minutes après le dernier retrait de la rencontre.