PRAGUE, République tchèque — L’Argentine a remporté aujourd’hui le premier titre de Champion du Monde de Softball Masculin de son histoire, créant le buzz sur les réseaux sociaux. Ce dimanche l’équipe sud-américaine s’est imposée 3-2 en 10 manches face au Japon dans l’une des rencontres les plus excitantes de l’histoire des Championnats du Monde de Softball Masculin WBSC — la compétition la plus relevée du softball. Huemul Mata a lancé un match complet et décroche la victoire avec 17 retraits sur prises, Manuel Godoy frappe le coup sûr de la victoire en début de dixième manche.

Les deux lanceurs partants ont été parfaits pendant les deux premières manches de la rencontre. Le Japon positionne ensuite deux coureurs sur bases en début de troisième manche. Takuto Tsutsui frappe un coup sûr sur l’arrêt-court, une balle qui rebondit et passe au-dessus du troisième base, permettant au frappeur d’atteindre la première base. Seii Kuroiwa réalise un amorti mais Gustavo Godoy effectue une erreur de relai, laissant deux coureurs sur bases. Mata retire Daishi Uramoto sur prises pour réaliser le premier retrait de la manche mais concède ensuite des buts-sur-balles à Ryoyu Une et Yusuke Morita qui permettent aux japonais de marquer le premier point dans la rencontre. Deux lancers plus tard, Matsuda est à la frappe et Mata effectue un lancer sauvage, permettant aux japonais de marquer un deuxième point.

Alan Peker frappe le premier coup sûr de la rencontre, un simple au champ droit. Il est cependant retiré sur tentative de vol de base deux lancers plus tard. Plus tard dans la manche, Bruno Motroni frappe un double au champ gauche mais Santiago Carril ne peut faire mieux qu’un roulant sur la deuxième base, mettant fin à la manche.

L’Argentine réduit l’écart à un point en début de cinquième manche. Mariano Montero frappe un double au même endroit que Motroni et marque deux lancers plus tard sur un simple de Manuel Godoy au champ gauche.

Reo Koyama remplace Matsuda dans le cercle en début de sixième manche mais le frappeur de substitution Ladislao Malarczuk l’accueille avec un triple au champ droit. Motroni est retiré sur un roulant en troisième base et Carril sur une chandelle courte au champ gauche mais Montero frappe un simple au champ centre pour remettre les équipes à égalité.

Le Japon frappe son deuxième coup sûr de la rencontre en fin de sixième manche, un simple de Matsuda au champ droit. Deux retraits sur prises plus tard, le frappeur de substitution Tomonori Inoue frappe un double au champ gauche, positionnant les coureurs en deux et troisièmes bases. Mata retire cependant Tsutsui en trois lancers, mettant fin à la manche.

En fin de septième manche Kuroiwa est atteint par un lancer et le Japon positionne à nouveau son premier frappeur sur base mais celui-ci est retiré sur tentative de vol, poussant la rencontre en manche supplémentaire.

Argentina celebrates the final out of the MSWC final

Aucune équipe n’arrive à faire avancer son coureur sur base lors de la première manche supplémentaire. Koyama retire trois frappeurs sur prises pour maintenir le score à 2-2 et Mata lance deux retraits sur prises consécutifs (après un but-sur-balles intentionnel accordé à Matsuda) puis effectue le dernier retrait sur un roulant en première base.

En début de neuvième manche Koyama retire Motroni sur prises puis Carril et Montero frappent des roulants sur la troisième base. L’équipe asiatique charge les bases avec un retrait en fin de neuvième manche. Ryoyu Une frappe une balle au milieu du terrain. Eder la ramasse, passe sur la deuxième base et effectue un jeu spectaculaire en pivotant et en relayant en première base pour compléter le double jeu.

L’Argentine trouve enfin la faille en début de dixième manche. Manuel Godoy frpape un coup sûr au champ gauche pour permettre à Montero de marquer depuis la deuxième base. Morita n’attrape pas bien la balle, permettant à Godoy d’arriver en troisième base sans retraits. Koyama retire cependant le frappeur de substitution Gonzalo Ojeda et Eder sur prises avant de faire frapper un roulant sur l’arrêt-court à Scialacomo.

En fin de dixième manche Une avance en troisième base sur un lancer sauvage de Mata. Le droitier se reprend et retire Morita sur un roulant à l’arrêt-court, Matsuda sur prises et Oishi sur un roulant en deuxième base pour effectuer le dernier retrait du match.

C’est le premier titre de Champion du Monde pour l’Argentine (après deux titres consécutifs en 2012 et 2014 dans la catégorie junior), le premier pour une nation sud-américaine.

Statistiques