Le Canada s’est imposé 8-5 face à la Nouvelle-Zélande devant un stade à guichets fermés, restant la seule équipe invaincue dans le Groupe B des Championnats du Monde de Softball Masculin Juniors WBSC. Le pays hôte a su profiter des onze buts-sur-balles concédés par les lanceurs néo-zélandais.

La Nouvelle-Zélande avait pourtant pris l’avantage rapidement dans la rencontre, prenant le meilleur sur le partant canadien David Watson. Un amorti frappe du champ gauche Waller et des courses agressives sur bases mettaient la défense canadienne sous pression. Un coup sûr du receveur Valk leur permettait de marquer deux points.

Le Canada n’a pas frappé de coup sûr pendant les deux premières manches et les battes se sont réveillées en troisième manche face à Reilly Makea. Les canadiens ont réduit l’écart à un oint sur un coup sûr du champ droit Baker puis ont égalisé sur un roulant du troisième base Lefebvre. Le deuxième base néo-zélandais Attewell n’a plus que bloquer la balle en plongeant, l’arrêt-court Rona effectuant le retrait forcé en deuxième base mais n’ayant pas le temps de jouer le double jeu.

En atteignant le champ centre Pomeroy sur un lancer, Makea a chargé les bases avant de retirer le première base Troy Kosmynka sur prises grâce à une terrible balle cassante. Avec deux retraits au compteur Makea concède un simple bon pour deux points au deuxième base Kipfer avant de connaître des difficultés de contrôles avec ses variations de vitesse. Il a offert trois buts-sur-balles avant que les néo-zélandais n’appellent Joshua Kelly en relève.

Le moment clé de la rencontre intervient en troisième manche.

La Nouvelle-Zélande marque un point en fin de quatrième manche sur un home-run de Harrison Valk sur Watson. Le releveur Torrie entre en jeu et se met en difficulté avant de réussir à retirer Rona sur une chandelle au champ gauche pour clore la manche.

Torrie rencontre de nouveau des difficultés en dixième manche et les canadiens ont du faire appel à Riley Manion avec une situation de bases peines et deux retraits. Le lanceur s’en sort en retirant le frappeur de substitution Jared Gillard sur prises.

Le Canada marque de nouveau plusieurs points mais sans réussir à décourager les néo-zélandais qui se battent jusqu’au dernier retrait. En fin de septième Manion concède un but-sur-balles à Makea puis deux simples à Hart et Davies avec deux retraits. Manion atteint ensuite Brad Carson avec un lancer, faisant du coureur le point de l’égalisation mais il retire le batteur suivant sur prises pour offrir la victoire aux canadiens.