Le Canada a eu besoin de trois manches supplémentaires pour s’imposer 8-5 face aux Etats-Unis et remporter la médaille de bronze à la Coupe du Monde de Baseball Féminin. Daphnée Gélinas a brillé au bâton, frappant 3 en 4 avec un home-run et quatre points produits dont celui de la victoire en début de dixième manche.

« J’ai tellement confiance en les jeunes, en notre petite française Daphnée » a déclaré le manager André Lachance qui a aussi annoncé que cette rencontre serait sa dernière en tant que manager du Canada. « Je n’ai pas eu besoin de préparer les filles. Il y a toujours une motivation particulière face aux Etats-Unis. La rivalité est bien présente… »

Le Canada est arrivé sur base avec deux coups surs de Gélinas et Psota en première manche face à Brittany Schutte mais n’a pas réussi à marquer, Jenna Flannigan frappant une chandelle au champ gauche pour le troisième retrait.

En fin de manche les américaines ne sont pas passées à côté de leur opportunité de marquer. La partante canadienne Amanda Asay a débuté avec un but-sur-balles. Avec un retrait Malaika Underwood frappe directement sur la lanceuse mais Asay manque son relai en deuxième base. Gortarez poursuit sa course jusqu’en troisième base. Le Canada charge les bases en offrant un but-sur-balles intentionnel à Megan Baltzell. Michelle Cobb frappe un simple bon pour un point et les américaines en ajoutent un autre lorsqu’Asay atteint Anna Kimbrell par un lancer.

Le Canada met à nouveau des coureuses en position de marquer en deuxième manche. Mia Valcke frappe un double mais n’atteindra pas plus que la troisième base. Schutte atteint Kaytlin Ross par un lancer et les coureuses avancent sur un lancer sauvage. La lanceuse met fin à la manche en faisant frapper un roulant sur l’arrêt-court à Nicole Luchansky.

Le Canada a pris l’avantage en cinquième manche. Schutte accorde un but-sur-balles à Kaitlyn Ross et atteint Nicole Luchansky par un lancer. Daphnée Gélinas fait monter sa présence au bâton à compte plein et catapulte le septième lancer d’Asay au-delà de la clôture du champ droit pour un home-run de trois points qui change complètement la physionomie de la rencontre.

Daphnée Gélinas

« J’attendais ce lancer » a déclaré Gélinas après la rencontre « Je savais qu’elle allait revenir à l’intérieur. »

Megan Meidlinger remplace Schutte sur le monticule pour les américaines en début de sixième manche. Kyle Lahners débute la manche par un simple et est remplacée par la coureuse de substitution Ahston Lansdell. Avec Kimbrell au bâton, la receveuse canadienne Kayltin Ross voit Lansdell loin de sa base et relaie en première base. La coureuse avance en deuxième base sur une erreur de relai de la première base Katherine Psota. Anna Kimbrell poste un amorti qui fait avancer Lansdell en trois. La frappeuse de substitution Kelsie Whitemore remplace Hugo et se fait retirer en frappant un roulant sur la troisième base. Asay laisse sa place à la lanceuse Allison Schroder, âgée de 16 ans, sur le monticule.

Les Etats-Unis envoient la frappeuse de substitution Samantha Cobb pour Gomez à la frappe. Schroder la retire sur prises avec une balle cassante dans le coin extérieur.

Les Etats-Unis envoient leur as Stacy Piagno sur le monticule en début de septième manche. Jade Gortarez débute à la frappe avec un coup sur et Amanda Gianelloni se sacrifie pour la mettre en position de marquer. Malaika Underwood frappe un double au champ centre gauche pour égaliser et devenir le potentiel point de la victoire. Le Canada offre un but-sur-balles intentionnel à Baltzell pour tenter de retirer Michelle Cobb. Cette dernière se fait retirer sur une chandelle au champ gauche et la manche se termine sur un roulant sur la deuxième base d’Anna Kimbrell.

Aucune des deux équipes ne marque dans les deux premières manches supplémentaires malgré la règle du tie-break.

En début de dixième manche, alors que Ross était en deuxième base et Willan en première base, Nicole Luchansky réalise un amorti et les américaines n’arrivent pas à effectuer le retrait tenté en troisième base. Daphnée Gélinas se présente à la frappe à bases pleines sans retrait. Elle produit son quatrième point de la rencontre avec un simple au champ centre. Piagno retire Emma Carr sur prises avec une variation de vitesse. L’américaine atteint ensuite Anne Sophie Lavallée par un lancer et concède un nouveau point, le Canada menant désormais 5-3. Avec deux retraits Mia Valcke pose un amorti qui porte l’avantage à 6-3 avant que le Canada ne porte l’avantage à 8-3 avec un simple bon pour deux points d’Ashley Stephenson au champ droit.

« Je n’ai pas ressenti de pression dans la boite de frappe », a déclaré Daphnée Gélinas « Je savais que d’autres bonnes frappeuses se présenteraient après moi si j’échouais. M’attendais-je à cela? Pas particulièrement. J’avais le sentiment qu’il fallait que je reste bien en arrière et me concentrer sur les balles bien dans la zone. »

Les américaines n’ont pas abdiqué et sont revenues à moins trois. Avec un retrait Schroder concède un but-sur-balles à Kimbrell et Allisa Hamilton frappe un chandelle au champ gauche qui tombe bonne pour un simple qui marque deux points. La rencontre se termine sur le jeu suivant, Samantha Cobb frappant dans un double jeu défensif sur Gortorez.

« Tout le monde était très excité avant la fin de la dixième manche », a déclaré Allison Schroder « c’était un super sentiment de gagner cette rencontre. »

Le Canada après la victoire