Le Japon était le candidat tout trouvé pour mettre fin à la série de victoires des Etats-Unis qui remontait à 2015 et a couru pendant quatre campagnes couronnées par autant de titres de Champions du Monde. Personne n’aurait pu imaginer ce qui allait se passer à la fin d’une rencontre où 23 points ont été marqué, 19 coups sûrs frappés et 4 erreurs défensives commises. Le Japon peut fêter sa victoire 16-7 qui permet aux Samurai d’être la seule équipe encore invaincue après trois jours de compétition à la Coupe du Monde de Baseball U-18 WBSC.

Le Japon a pris la mesure du partant américain David Hernandez en fin de troisième manche alors que la rencontre était à égalité 1-1. Hernandez a atteint deux batteurs par des lancers avant que des simples du troisième base Ryeusei Takeoka et du frappeur désigné Takaya Ishikawa ne permettent au Japon de mener 4-1.

Les Etats-Unis font appel au gaucher Lucas Gordon mais l’arrêt-court Toyo Kumada l’accueille avec un simple bon pour deux points.

Le Japon creuse l’écart en fin de cinquième manche. Les Etats-Unis pensaient effectuer le troisième retrait sur un roulant mais le Japon a utilisé son challenge. Le ralenti vidéo a montré que le première base Vukovich n’était pas sur la base et le Japon en a profité pour ajouté des points sur des simples bons pour deux points de Kumada et du deuxième base Shoka Sakashita.

Devant 11-1 et avec le puissant droitier Junya Nishi sur le monticule, le Japon a manqué l’occasion de mettre rapidement fin à la partie. Les Etats-Unis voyaient les choses différemment et ont commencé à grignoter l’avantage des Samurai.

Les tenants du titre de Champions du Monde sont revenus dans la rencontre en début de huitième manche face au lanceur de relève Shuto Iizuka. Les Etats-Unis ont positionné des coureurs en deux et trois sans retrait.

Iizuka se sort de la manche grâce à une balle cassante bien localisée et le Japon marque quatre nouveaux points en fin de manche dont un sur un home-run du champ droit Haruki Yokohama.