Yasunobu Okugawa a retiré 18 frappeurs sur prises en sept manches, faisant étalage de sa rapide à 94 miles par heure devant de nombreux recruteurs, mais les jeunes Samurai ont du refaire un retard au score pour s’imposer 5-1.

Le frappeur désigné du Canada Owen Diodati s’est présenté à la frappe avec deux retraits et sans coureur sur prise en début de quatrième manche. Okugawa n’a alors concédé qu’un coup sûr dans la rencontre et effectué dix de ses onze retraits sur prises. Diodati a laissé passer deux balles, frappé les deux suivantes dans le territoire des mauvaises balles avant de s’élancer sur une balle haute et de l’envoyer au-delà de la clôture du champ droit pour un home-run.

Okugawa ne concèdera plus aucun autre coup sûr. Il sort de la manche sur un retrait sur prises et collecte 18 retraits sur prises en 103 lancers sans concéder de but-sur-balles.

Le Japon a été en position de marquer lors de ses quatre premiers passages à la frappe sans concrétiser. Le champ gauche canadien a sauvé un point en fin de deuxième manche avec un bel attrapé en plongeant sur une chandelle profonde du receveur Shinosuke Yamase.

Le Japon inverse le score en fin de cinquième manche. Le partant canadien Theodore Millas concède deux buts-sur-balles et laisse sa place sur le monticule à Evan O’Toole. L’arrêt-court Ryusei Takeoka pose un amorti sur le premier lancer du releveur qui attrape la balle mais n’effectue pas un relai précis en troisième base. Le frappeur désigné Toyo Kumada frappe un simple avec le champ intérieur rapproché avec des coureurs en deux et trois pour donner l’avantage au Japon.

Le Japon tire profit des difficultés de contrôle d’Elias Saul, troisième lancer canadien de la soirée, pour ajouter quelques points en fin de septième manche.

Iizuka Shuto effectue les six derniers retraits pour le Japon.