Le tournoi de qualification de Softball Europe/Afrique WBSC, premier tournoi de qualification Olympique de softball de l’année, débutera mardi 23 juillet à Utrecht aux Pays-Bas. Il rassemble les deux meilleures nations africaines et les six meilleures nations européennes qui vont s’affronter pour une place aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

L’Afrique du Sud, le Botswana, l’Espagne, la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, les Pays-Bas et la République tchèque vont s’affronter dans un tournoi de cinq jours et seront répartis en deux groupes.

Groupe A

Le Groupe A du tournoi de qualification Europe/Afrique rassemble le n°10 mondial les Pays-Bas, le n°12 la Grande-Bretagne, le n°28 l’Afrique du Sud et le n°35 l’Espagne.

Les Pays-Bas tenteront de se qualifier pour les troisièmes Jeux Olympiques de leur histoire. Les oranje ont participé aux Jeux Olympiques d’Atlanta 1996 et de Pékin 2008, terminant respectivement septièmes et huitièmes. L’équipe hôte de la compétition devra améliorer sa performance du Championnat d’Europe où elle a décroché l’argent après une défaite 3-2 en finale face à l’Italie. Brit Vonk et Rebecca Soumeru mèneront l’équipe à Utrecht. La champ intérieur a mené son équipe dans dix catégories dont la moyenne à la frappe, le nombre de coups sûrs et home-runs frappés, de points marqués. L’an dernier les Pays-Bas ont terminé huitièmes des Championnats du Monde de Softball Féminin WBSC à Chiba au Japon.

La Grande-Bretagne visera la première qualification de son histoire pour les Jeux Olympiques. Les britanniques ont remporté la médaille de bronze lors des Championnats d’Europe en République tchèque, arrivant au deuxième tour invaincues avant de s’incliner face à l’Italie et aux Pays-Bas dans la course à la finale. La Grande-Bretagne s’est imposée 5-1 face à la République tchèque pour remporter la troisième place de la compétition. L’ancienne joueuse de champ intérieur de NPF Nerissa Myers sera l’arme offensive la plus redoutable des britanniques tandis que Georgina Corrick sera l’arme la plus redoutable dans le cercle (elle a une fiche de 3 victoires et 1 défaites avec une moyenne de points mérités de 2,76 aux Championnats d’Europe). L’an dernier la Grande-Bretagne avait terminé onzième des Championnats du Monde.

Deuxième nation du continent africain, l’Afrique du Sud tentera de devenir la première nation africaine à se qualifier pour une épreuve de softball des Jeux Olympiques. Les sud-africaines se sont inclinées face au Botswana dans les Championnats d’Afrique organisés à Pretoria en janvier dernier. L’an dernier l’Afrique du Sud n’avait remporté aucun match aux Championnats du Monde.

Dinet Oostin slides into second for The Netherlands and avoids a tag by South Africa’s Alex Fortune in the last World Championships.

La quatrième équipe du Groupe est l’Espagne qui a terminé cinquième des Championnats d’Europe il y a deux semaines, égalant sa meilleure performance historique (1988, 1999 et 2001). Beatriz Parejo et Beatriz Alonso ont mené le groupe des lanceuses lors de la compétition, tandis qu’Estibaliz Alvarez (.524 de moyenne à la frappe et 15 points produits), Candela Garcia (.417) et Uxua Modrego (4 home-runs) ont été les joueuses les plus performantes en attaque. L’Espagne n’a jamais participé aux Jeux Olympiques et n’a joué qu’une seule édition des Championnats du Monde, celle de 1994 à St. Johns au Newfoundland au Canada.

Groupe B

Le Groupe B du tournoi de qualification de Softball Europe/Afrique comprend le n°9 mondial l’Italie, le n°15 la République tchèque, le n°26 la France et le n°43 le Botswana.

En tant que Champion d’Europe, l’Italie devra répéter sa performance de la finale pour se qualifier pour la troisième fois de son histoire aux Jeux Olympiques. Les azzurre ont participé aux Jeux de Sydney 2000 et Athènes 2004, terminant respectivement cinquièmes et huitièmes. L’Italie a impressionné lors des Championnats d’Europe au début du moi; elle a mené dans onze catégories de statistiques dont celles des home-runs avec 40 circuits en douze rencontres. Erika Piancastelli, Laura Vigna et Amanda Fama ont frappé plus de .500 en moyenne dans la compétition et combinent pour 23 home-runs. Lors de la finale face aux Pays-Bas, Greta Cecchetti a retiré douze frappeuses sur prises, ne concédant que cinq coups sûrs, trois but-sur-balles et deux points. La lanceuse a une fiche de 5 victoires et aucune défaite, une moyenne de points mérités de 0,60 en 30 manches lancées dans la compétition.

Deux fois quatrième des Championnats d’Europe en 2017 et 2019, la République tchèque vise une qualification au deuxième tour et une première place pour se qualifier pour la première fois de son histoire aux Jeux Olympiques. Les tchèques ont disputé les Championnats du Monde de Softball en 2016 à Surrey et ont terminé 17èmes de la compétition. Lors des Championnats d’Europe, Lucie Petraskova et Veronika Klimpova ont brillé, frappant plus de ,350 et combinant pour onze points produits. Veronika Peckova (2,95 ERA en 18.1 manches lancées) et Adela Linkova (0,00 ERA en 11,1 manches lancées) ont mené le groupe des lanceuses.

Italy’s Marta Gasparotto slides to avoid a tag by Kelebogile Lesesere of Botswana in the last World Championships.

Après avoir décroché la sixième place des Championnats d’Europe à la surprise générale, la France voudra surprendre à nouveau lors du tournoi de qualification Europe/Afrique WBSC. Kimane Rogron et Carrie Pitcher sont les stars de l’alignement (,483 et ,400 de moyenne lors des Championnats d’Europe) tandis que Sarah Benchali et Charline Gartner devraient être les lanceuses partantes pour les deux premières rencontres de la France. La France a participé aux Championnats du Monde de Softball WBSC 2016 à Surrey, remportant deux matchs et en perdant quatre, terminant à la 23ème place de la compétition.

La quatrième équipe du Groupe B est le Botswana, Champion d’Afrique en mai dernier. Les botswanaises se sont imposées 8-1 face à l’Afrique du Sud au Rietondale Stadium de Pretoria. Le Botswana n’a remporté aucun match lors des Championnats du Monde l’an dernier.