Le Mexique a validé sa qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 aujourd’hui avec une victoire 2-1 face au Canada devant un Softball City stadium plein à craquer. Dallas Escobedo a lancé un match complet, ne concédant que trois coups sûrs et retirant neuf frappeuses sur prises. Le Mexique rejoint le Japon, les Etats-Unis et l’Italie comme quatrième équipe qualifiée pour le tournoi de softball à six équipes des Jeux de Tokyo. Ce sera la première participation de l’équipe nationale de Softball du Mexique aux Jeux Olympiques.

Le Mexique a remporté l’une des victoires les plus importantes de son histoire aujourd’hui. Le Mexique a gagné son billet pour Tokyo 2020 grâce à une brillante performance de Dallas Escobedo et deux points marqués en cinquième manche.

C’était la rencontre la plus attendue de la compétition, les deux équipes encore invaincues s’affrontant dans un duel entre deux des meilleures lanceuses au monde: Escobedo pour le Mexique et Sara Groenewegen pour le pays hôte.

Les deux lanceuses ont retiré les trois frappeuses affrontées en première manche mais Holly Speers a débuté la deuxième manche par un simple au champ droit, le premier coup sûr de la partie pour le Canada. Speers avance en deux sur un roulant sur la trois de Jenn Salling mais Escobedo retire Kaleigh Rafter sur une balle montante puis fait frapper un roulant facile sur la première base à Larissa Franklin pour clore la manche.

En troisième manche le Canada positionne à nouveau une coureuse sur base, Emma Etminzger est atteinte par un lancer et Janet Leung se sacrifie pour la faire avancer en deuxième base à un retrait. Cette fois Victoria Hayward produit le premier point de la partie avec un double au champ centre, donnant l’avantage au pays hôte 1-0.

Groenewegen a débuté sur les chapeaux de roue, retirant les huit premières frappeuses affrontées mais en fin de troisième manche Tatyana Forbes a frappé un roulant fort sur la troisième base bon pour un coup sur en champ intérieur. La champ gauche mexicaine avance en deuxième base deux lancers plus tard sur un lancer sauvage, mais l’amorti de Nicole Mendes est attrapé par Gronewegen qui effectue le troisième retrait.

Après une quatrième manche parfaite pour Gronewegen le Mexique refait son retard et prend l’avantage en cinquième manche. Sashel Palacios débute la manche par un simple, Britanny Cervantes frappe un roulant sur l’arrêt-court que Leung n’arrive pas à attraper et Chelsea Gonzalez obtient un but-sur-balles pour charger les bases sans retrait. Le manager Mark Smith envoie Jenna Caira dans le cercle en remplacement de Groenewegen mais la droitière vétéran concède un but-sur-balles à Suzannah Gonzalez qui permet au Mexique d’égaliser avant que Mendez ne frappe un coup sûr bon pour un point un retrait plus tard avec un simple au champ gauche, donnant l’avantage 2-1 aux mexicaines. Smith change à nouveau de lanceuse et envoie Danielle Lawrie dans le cercle. La vétéran retire Amanda Sanchez et Vidales sur prises (cette dernière sur un changement de vitesse au coin extérieur) pour clore la manche.

En début de sixième manche Kelsey Jenkins frappe un double au champ centre gauche mais Jennifer Gilbert ne réussit pas son amorti et frappe une chandelle sur la troisième base pour le premier retrait. Escobedo retire Speers sur prises avec un lancer extérieur. Le manager Carlos Bernaldez donne un but-sur-balles intentionnel à Salling pour affronter Rafter et la décision s’avère payante, la receveuse canadienne frappant une chandelle dans le territoire des mauvaises balles au champ droit.

Escobedo retire les trois frappeuses affrontées en début de septième manche sur un roulant et deux retraits sur prises, validant la qualification du Mexique pour Tokyo.

« Le plan aujourd’hui était le même que lors des jours précédents: un match à la fois, ce n’était qu’un match de plus à jouer. J’ai juste essayé de rester calme, de profiter du moment présent, de la foule et de rester moi-même », a déclaré Escobedo à propos de son approche mentale de la partie.

Comment vous sentez-vous maintenant que vous avez atteint cet objectif? « Un peu détendue, moins stressée maintenant. C’est simplement excitant d’être là et de vivre ces émotions. »

Le manager Carlos Bernaldez a déclaré: « Nous avons travaillé dur pour cela. Beaucoup de personnes pensaient que nous venions aujourd’hui juste pour jouer et que nous allions jouer la qualification demain contre Cuba. Notre plan était de venir ici et de battre le pays hôte et favori, le Canada, et de décrocher notre qualification pour les Jeux Olympiques. Nous allons maintenant nous reposer un peu, passer du temps en famille parce que nous avons été longtemps à l’étranger, et nous commencerons à penser à Tokyo. »

Le Mexique est la quatrième nation qualifiée pour le tournoi de Softball des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, rejoignant le Japon (pays hôte), les Etats-Unis (Champions du monde) et l’Italie (vainqueur du tournoi de qualification Europe/Afrique). Demain dimanche 1er septembre nous connaîtrons la cinquième équipes qualifiée en provenance du continent américain. La dernière équipe qualifiée sera le vainqueur du tournoi de qualification Asie/Océanie WBSC qui se tient du 24 au 28 septembre à Shanghai en Chine.