Focus Fédération: la naissance du baseball/softball en Palestine

Focus Fédération: la naissance du baseball/softball en Palestine
27/01/2020
An inspired professional soccer player helped to establish baseball and softball officially in Palestine.

A l'automne 2016 Mahmoud Tafesh, un footballeur professionel de 34 ans représentant la Palestine était en Egypte. Il est entré en contact avec un entraineur de l'équipe nationale de baseball d'Iraq.

Tafesh ne connaissait rien au baseball. Il fut néanmoins impressionné par ce sport et décida de le développer en Palestine. Trois ans plus tard, il aidait à la création de la Fédération de Baseball et Softball de Palestine en 2017 dont il préside le comité de baseball et softball.

"Nous sommes si fiers d'être membres de la Fédération Internationale de Baseball et Softball," a déclaré Tafesh via un interprête lors du Congrès de la WBSC à Sakai, au Japon. "Cela nous donne beaucoup de responsabilités."

Tafesh se souvient être rentré en Palestine fin 2016 avec un objectif précis.

"Je voulais positionner le baseball sur une carte," a t'il déclaré. "J'ai essayé d'apprendre sur internet. Je surfais sur YouTube, regardais beaucoup de vidéos. Je n'avais aucun entrainement, je faisais tout moi-même. J'ai certainement manqué quelque chose mais après quelques mois je me sentais prêt à démarrer."

Tafesh vit dans la Bande de Gaza, une zone de la Palestine située en bordure de la mer méditérannée et frontalière de l'Egypte et d'Israel.

"Je me suis adressé à des athlètes qui jouaient au football, au basketball, au volleyball et j'ai découvert que le baseball les intéressait. Seulement 13 se sont joints à moi au début. Ils en ont amené d'autres et nous fimes bientôt 50."

Tafesh a utilisé son argent personnel pour financer le projet.

"J'ai dépensé tout ce que j'avais dans des espaces de pratiques," a t'il déclaré. "Lorsque je n'avais pas assez d'argent j'ai emmené les joueurs sur la plage. Nous avions là-bas assez d'espace pour jouer au baseball."

Les premiers pratiquants de baseball en Palestine étaient des garçons.

"En raison de nos traditions ce n'est pas toujours facile d'impliquer les femmes dans le sport," a expliqué Tafesh. "Il n'y a pas autant de contact dans le baseball et le softball que dans le basketball. C'est comme ça que j'ai impliqué les femmes."

Les 20 premières femmes ont attirés de nouveaux joueurs et le nombre a rapidement augmenté pour atteindre les 60. Les athlètes devaient porter des manches longues, des pantalons et des hijabs pendant les entrainements. Les filles jouaient en lançant par dessous et étaient encouragées à jouer au softball.

Les athlètes de Tafesh ne pouvaient compter que sur un gant de baseball offert par le Ministère des Sports. Il a reçu le soutien d'un tailleur local qui a produit plus de gants en cuir. Un charpentier lui a confectionné quelques battes en bois.

Le baseball commençait à attirer l'attention dans la bande de Gaza.

"Les joueurs ont commencé à se filmer et à partager des vidéos sur les réseaux sociaux," se rappelle Tafesh.

En octobre 2017 Sarah Koskievic du quotiden Le Monde publie un article à ce sujet en France. Laura Layousse, une française née au Sénégal d'un père palestinien et d'une mère libanaise, en prend connaissance et contacte Le Monde pour se mettre en relation avec Tafesh.

Layousse décide de contacter la Fédération Française de Baseball et Softball (FFBS). Son Président Didier Seminet l'a mis en relation avec le siège de la WBSC à Lausanne, et des kits de débutant mini baseball/softball pour deux équipes de baseball et deux équipes de softball sont envoyés à Tafesh le 29 avril 2018.

"Le fait d'avoir du matériel m'a motivé à continuer mon investissement," a commenté Tafesh. "Depuis que j'ai commencé, beaucoup de personnes avaient essayé de m'en dissuader en me disant que je perdais mon temps. Je voulais tout de même le faire."

Le nombre de joueurs grimpe à 60 hommes, 60 femmes et 30 enfants de moins de 15 ans. Tafesh a ainsi pu créer cinq équipes masculines et cinq équipes féminines.

En septembre 2018 Tafesh comptait 100 hommes s'entrainant trois fois par semaine, 80 femmes, rassemblées chaque semaine, et 60 enfants. Il a réussit à créer six équipes jeunes et une compétition.

Tafesh a amené le Baseball5 dans la bande de Gaza en octobre 2018.

"Nous pensions depuis le début que le Baseball5 était adapté parce que c'est facile d'y jouer," a commenté Tafesh. "Lors du Congrès j'ai assisté à la présentation sur le Baseball5 et l'ai trouvé très utile. Nous pensons l'utiliser dans les écoles pour les jeunes, particulièrement ceux qui ne font pas partie des clubs."

En janvier 2019 Crescent a remporté un tournoi à huit équipes, battant Alahi. Les six autres équipes participantes était Shati Club, Al Karama Clun, Arab Victory Club, Al Bureih Service Club, Al Aqsa Club et Al Anan Sport Club. Le frère de Tafesh Ahmed était l'officiel de la compétition.

Le baseball est devenu une affaire de famille pour les Tafesh. Sa femme est l'une des athlètes et arbitre. Ses filles jouent toutes les deux au softball: l'ainée est une lanceuse de 15 ans, la plus jeune une receveuse de 12 ans. Son ainé est un receveur de 10 ans et son benjamin, qui vient d'avoir huit ans, vient de commencer à jouer.

"J'ai commencé à jouer aussi," a ajouté Tafesh. "Je crois que mon rôle à la Fédération est plus important. Je tiens toutefois à mentionner que mon équipe a gagné quand j'ai joué."

2019 a été une année incroyable pour le baseball, le softball et le Baseball5 dans la bande de Gaza.

"J'avais cinq idées en tête quand j'ai commencé. Je peux dire que j'ai réalisé les trois premières: organiser des compétitions, être reconnu par le Comité National Olympique et par la WBSC."

Mon objectif pour 2020 est d'accomplir les deux dernières.

"Nous essayons d'organiser des formations pour les entraineurs, arbitres et scoreurs. Après ça, nous essayerons de participer aux compétitions internationales," a terminé Tafesh.