La néerlandaise Saskia Kosterink: "Le softball vous apprend beaucoup sur la vie"

La néerlandaise Saskia Kosterink: "Le softball vous apprend beaucoup sur la vie"
18/01/2022
Kosterink, qui était manager de l'équipe nationale néerlandaise le mois dernier à la Coupe du Monde de Softball Féminin U-18, est une Olympienne qui travaille sur le développement de la prochaine génération d'athlètes néerlandaises.

En 2008, Saskia Kosterink a réalisé son rêve, peut-être celui de tous les athlètes du monde entier, lorsqu'elle est devenue une Olympienne. Elle faisait partie de l'équipe des Pays-Bas qui a participé au tournoi Olympique de softball des Jeux de Pékin 2008, en Chine.

En tant que manager de l'équipe nationale des Pays-Bas lors de la Coupe du Monde de Softball Féminin U-18 WBSC le mois dernier au Pérou, l'entraineur âgée de 37 ans transmet désormais sa sagesse et son expérience à une nouvelle génération, une qui espère devenir Olympienne.

Kosterink a déclaré que pour les Pays-Bas, qui étaient souvent qualifiés pour les événements WBSC, la Coupe du Monde de Softball Féminin U-18 est le type de compétition qui aide dans ce processus, particulièrement en offrant de l'expérience de jeu à l'international.

"Je crois que jouer sur la scène internationale est le plus important," a dit Kosterink. "C'est là que les filles apprennent le plus. Evidemment, nous avons les Championnats d'Europe, qui sont d'un bon niveau, mais jouer face à d'autres pays est là où les filles apprennent le plus et ramènent cette expérience à domicile, continuent à s'entrainer et à se projeter sur la phase suivante. Jouer ces compétitions est ce qu'il y a de mieux pour elles."

Elle a désormais bouclé la boucle. Après avoir été une joueuse couronnée de succès, elle est désormais une entraineur aidant la prochaine génération à se former et a retenu les nombreux points positifs de la performance des Pays-Bas au Pérou, où l'équipe a gagné une rencontre et terminé septième.

Kosterink admet qu'elle a les regards tournés vers le développement d'une équipe qui pourrait reprendre le flambeau qu'elle tenait à Pékin 2008, 20 ans plus tard aux Jeux Olympiques de LA 2028.

"Je veux leur apprendre tout ce que je sais sur ce sport et je suis encore tellement passionnée par ce jeu. Si je peux transmettre cela aux filles et les aider à être meilleures, être l'une des pièces du puzzle pour leur permettre d'atteindre leur rêve, je serai heureuse et satisfaite. C'est tout ce que je peux faire pour leur transmettre mes connaissances. J'espère qu'elles en tireront avantage en continuant leur progression," a t'elle dit.

Kosterink a ajouté que le softball n'aidait pas seulement une personne à se sentir bien physiquement et à disposer de compétences techniques sur le plan sportif mais aidait aussi dans la construction du caractère et les habitudes de vie qui sont également importantes.

"Je crois que le softball vous apprend beaucoup sur la vie. Il ne s'agit pas seulement d'apprendre sur le terrain mais aussi en dehors des terrains...être une bonne coéquipière, faire preuve de persévérance, savoir changer quand cela ne fonctionne pas, se surpasser et jouer du mieux qu'on peut, essayer d'apprendre et de devenir une meilleure personne chaque jour. Quand vous vivez une mauvaise journée, c'est peut-être toujours une bonne journée, c'est une question d'état d'esprit. Si quelque chose ne va pas, essayer de retourner la situation et en faire quelque chose de bien."