Coupe du Monde de Softball Masculin WBSC 2022: jouer à domicile, quelque chose de 'très particulier' pour le champion 2013 Jeremy Manley

Coupe du Monde de Softball Masculin WBSC 2022: jouer à domicile, quelque chose de 'très particulier' pour le champion 2013 Jeremy Manley
09/05/2022
Désormais entraineur des lanceurs pour l'équipe de college des Ball State Cardinals aux Etats-Unis et alors que la Coupe du Monde de Softball Masculin WBSC 2022 se tiendra du 26 novembre au 4 décembre en Nouvelle-Zélande, Manley n'a pas pu s'empêcher de parler des Championnats du Monde de Softball Masculin WBSC 2013, qui représentent la dernière fois que la plus grande compétition internationale de softball masculin s'est tenue en Nouvelle-Zélande.

Le 10 mars 2013 Jeremy Manley a mené la Nouvelle-Zélande à son sixième titre à la Coupe du Monde de Softball Masculin WBSC en battant le Venezuela 4-1 en finale. Le droitier a lancé sept manches, concédant un point, quatre coups sûrs, deux buts-sur-balles et a retiré six frappeurs sur prises.

Désormais entraineur des lanceurs pour l'équipe de college des Ball State Cardinals aux Etats-Unis et alors que la Coupe du Monde de Softball Masculin WBSC 2022 se tiendra du 26 novembre au 4 décembre en Nouvelle-Zélande, Manley n'a pas pu s'empêcher de parler des Championnats du Monde de Softball Masculin WBSC 2013, qui représentent la dernière fois que la plus grande compétition internationale de softball masculin s'est tenue en Nouvelle-Zélande.

"Avoir pu jouer à domicile pour la Coupe du Monde en 2013, c'était très particulier," a dit Manley au Ball State Sports Link. "Nous avions beaucoup joué à l'étranger avant cela et la dernière Coupe du Monde à domicile remontait à 2004."

“C'était une aventure...parce que c'est l'équipe nationale, une équipe diverse, vous devez y aller unis et vous devez bien faire les choses pendant une période longue. Mais quand vous avez une opportunité, vous devez en tirer le meilleur parti."

Et c'est ce qu'il a fait, affichant un impressionnant bilan de cinq victoires et aucune défaite dans la compétition, avec 54 retraits sur prises et sept buts-sur-balles en trente quatre manches deux tiers et un match complet lancé en finale. "Je ne sais pas si je pourrais décrire les émotions après le dernier retrait mais je pourrais le revivre très rapidement juste en fermant les yeux."

Pour Manley, le softball est unique en Nouvelle-Zélande, car le sport requiert un ensemble de qualités uniques pour un athlète. "Beaucoup de joueurs jouent aussi au rugby et au softball et ils jouent à fond," explique t'il. "Le softball n'est pas professionnel, c'est plus pour l'amour du jeu, avec le petit plus de passion qui vient avec."

Questionné sur ses débuts dans le softball, il a déclaré que la Nouvelle-Zélande n'avait pas de baseball lorsqu'il était petit, seulement du softball. Il en garde de bons souvenirs, d'être passé de bat boy "à jouer dans le Manawatu avec le vent de côté et la pluie, à Wellington, la Hutt Valley...je peux m'en rappeler très rapidement."

Lire plus: l'histoire de la Coupe du Monde de Softball Masculin WBSC.