18/07/2023 - 22/07/2023

#SoftballWorldCupW  

Hosted by: ESP
XVII Women's Softball World Cup 2023 - Group B - Official Payoff
12 joueuses à suivre à la XVIIe Coupe du Modne de Softball Féminin WBSC
27/06/2023 6 Temps de lecture

12 joueuses à suivre à la XVIIe Coupe du Modne de Softball Féminin WBSC

Avec un excellent mix de championnes du monde, de médaillées Olympiques et de futures superstars dans les 18 équipes, voici 12 joueuses qu'il faut suivre cette année lors de la phase de groupe. L'une des joueuses les plus électriques du moment, Aleshia Ocasio (en photo) est une joueuse complète qui peut influer sur les résultats tant dans le cercle que dans la boite de frappe.

La XVIIe Coupe du Monde de Softball Féminin WBSC, plus grande compétition internationale de softball féminin de l'année, rassemblera certaines des plus grandes et plus talentueuses joueuses au monde dans trois groupes qui se jouent en Irlande, en Espagne et en Italie.

Il y a un mixte de championnes du monde, championnes Olympiques et de futures super stars dans les 18 équipes. Voici un portrait de 12 joueuses de la compétition de cette année sur lesquelles il faut garder un œil lors de la phase de Groupe (par ordre alphabétique): Yuruby Alicart (VEN), Ally Carda (USA), Georgina Corrick (GBR), Miu Goto (JPN), Sara Groenewegen (CAN), Hsia-Ai Ke (TPE), Aleshia Ocasio (PUR), Erika Piancastelli (ITA), Uxua Modrego (ESP), Yilian Tornes (CUB), Taylah Tsitsikronis (AUS) et Britt Vonk (NED).

Yuruby Alicart (VEN) – Groupe C - @Yuruby1

Yuruby Alicart est sortie de sa retraite pour mener la nouvelle génération de joueuses vénézuéliennes de softball et les aider à franchir un palier. La vétéran de Pékin 2008 (qui a terminé les Jeux Olympiques de 2008 avec une moyenne de ,333 à la frappe et un home-run frappé) a mené le Venezuela à une cinquième place lors des Championnats Panaméricains de 2022, obtenant une qualification automatique pour la Coupe du Monde de Softball Féminin WBSC 2023/2024. Alicart était une joueuse clé du Venezuela au sein de l'équipe qui a terminé cinquième de la Coupe du Monde 2010 à Caracas et a aussi représenté son pays en 2018 à Chiba où elle a frappé ,346 avec trois home-runs, quatrième à égalité au tableau du plus grand nombre de home-runs frappés dans la compétition. Elle a aussi produit cinq points.

Ally Carda (USA) – Groupe A - @Acarda3

Les doubles championnes du monde en titre compteront sur le bras droit d'Ally Carda pour emmener un jeune groupe de lanceuses dans le Groupe A de la Coupe du Monde. La puissante lanceuse de 30 ans est à son firmament et reste sur une brillante performance dans le match pour la médaille d'or des Jeux Mondiaux, ayant retiré sept frappeuses en trois manches lancées, ne concédant qu'un coup sûr et qu'un but-sur-balles. Carda a un bilan de 2-0 dans le cercle lors des Jeux Mondiaux 2022 avec 19 retraits sur prises en 12 manches lancées. Avec les départs en retraite de Cat Osterman et de Monica Abbott, la médaillée Olympique d'argent de Tokyo 2020 sera la mentor des jeunes Megan Faraimo, Montana Fouts et Kelly Maxwell qui disputeront leur première Coupe du Monde.

Georgina Corrick (GBR) – Groupe A - @georginacorrick

Née à Basingstoke en Angleterre, Corrick et sa famille sont partis s'installer aux Etats-Unis lorsqu'elle avait trois mois. En tant que jeune nouvelle venue de 18 ans, elle a été la lanceuse as de la Grande-Bretagne lors de la Coupe du Monde 2018, lançant 34 manches en huit rencontres, affichant un bilan de 2-2. Elle a retiré 31 frappeuses sur prises. Un an plus tard, elle a mené son équipe à une deuxième place au tournoi de qualification Olympique Europe/Afrique, menant la compétition en manches lancées (21) et matchs complets (3). En 2022 elle est devenue la première vainqueur de la triple couronne de l'histoire de la NCAA, menant le championnat en victoirs (37), retraits sur prises (418) et moyenne de points mérités (0,51).

Miu Goto (JPN) – Groupe C -  @miugoto_18

Miu Goto a été décrite comme la lanceuse as du Japon pour les années à venir. La gauchère de 22 ans est une médaillée d'or Olympique de Tokyo 2020 et vise son premier titre mondial WBSC. À Tokyo elle a lancé 10 manches deux tiers blanches avec 22 retraits sur prises, ne concédant que trois buts-sur-balles en cinq matchs. Elle a terminé les Jeux Olympiques à égalité du plus grand nombre de matchs gagné avec trois. Sa seule participation à une Coupe du Monde est la Coupe du Monde de Softball Féminin U-19 2019 où elle a brillé à la frappe avec une moyenne de ,500 et cinq points produits, tout en affichant une moyenne de 0,40 points mérités. Elle a subit une défaite amère lors de la finale des Championnats du Monde face aux Etats-Unis, 4-3 en huit manches, pour terminer avec la médaille d'argent.

Sara Groenewegen (CAN) – Groupe C - @saragroe

Seule survivante du groupe de lanceuses de l'équipe du Canada médaillée Olympique d'argent à Tokyo 2020. Groenewegen est l'as incontournable de l'équipe canadienne en 2023. Elle a débuté cinq rencontres aux Jeux Olympiques, affichant une moyenne de 1,05 points mérités en 13 manches un tiers lancées, retirant 14 frappeuses et concédant six buts-sur-balles, aidant le Canada à remporter la première médaille Olympique de son histoire. Ce sera la deuxième participation à une Coupe du Monde pour Groenewegen après une médaille de bronze lors de la Coupe du Monde 2016 à Surrey au Canada. Elle a manquée la Coupe du Monde 2018 après avoir été placée pendant 10 jours dans un coma induit en raison de la maladie du légionnaire. Elle a fait son retour en équipe nationale en 2019, à temps pour le tournoi de qualification Olympique des Amériques.

Hsia-Ai Ke (TPE) – Groupe A 

Hsia-Ai Ke est la star montante de l'équipe nationale de softball féminin de Chine Taipei. Dans sa courte carrière comme lanceuse, elle a mené son équipe à deux médailles en autant de tournois internaitonaux. En 2021 elle a mené la Chine Taipei à la médaille d'argent à la Coupe du Monde de Softball Féminin U-18 à Lima, au Pérou, s'inclinant en finale 1-0 face aux Etats-Unis. Elle a lancé 27 manches un tiers en six rencontres, pour une moyenne de 0,77 points mérités, intégrant le top cinq de la compétition en victoires (en tête avec trois), ERA, manches lancées et retraits sur prises (18). Un an plus tard, elle a mené la Chine Taipei à la médaille de bronze lors des Jeux Mondiaux de 2022 à Birmingham, lançant un match blanc face à l'Australie dans le match pour la médaille de bronze. Elle a retiré 14 frappeuses en 20 manches un tiers lancées, avec une moyenne de 1,72 points mérités.

Aleshia Ocasio (PUR) – Groupe B - @aleshiaocasio

L'une des joueuses les plus électriques dans le sport, Aleshia Ocasio est le visage de l'équipe nationale de Porto Rico. Joueuse complète, Ocasio impacte le sport autant dans le cercle que dans la boite de frappe. Elle a fait ses débuts avec Porto Rico en 2015 et a remporté deux médailles de bronze aux Jeux Panaméricains. Elle a jouée la Coupe du Monde à Chiba en 2018, aidant Porto Rico à terminer cinquième, meilleur résultat historique du pays. Elle a frappé ,308 en moyenne avec trois home-runs et huit points produits, lançant deux rencontres avec une moyenne de 1,75 points mérités. Elle a aussi joué les Jeux Mondiaux 2022, remportant trois rencontres sans défaite encaissée, avec un ERA de 0,40. Dans la boite de frappe elle a affiché une moyenne de ,357. Elle a remporté le titre lors de l'édition 2021 d'Athletes Unlimited softball.

Erika Piancastelli (ITA) – Groupe C - @urka_20

L'une des frappeuses les plus redoutées dans le softball, Erika Piancastelli est une joueuse du milieu de l'alignement offensif très puissante. Piancastelli jouera sa deuxième Coupe du Monde après avoir fait ses débuts sur la scène internationale à Chiba en 2018 où elle a frappé ,391 avec trois home-runs et cinq points produits. L'Italie a terminé septième. Un an plus tard elle a mené son équipe nationale à la qualification Olympique, frappant ,294 lors du tournoi de qualification et notamment un énorme home-run face aux Pays-Bas. Elle a aussi participé à Tokyo 2020, ne frappant que deux coups sûrs en 15 présences à la frappe, sans extra bases. Lors de la phase de Groupe à Buttrio et Castions di Strada, elle ne jouera qu'à 320 kilomètres de sa ville natale, Modena.

Uxua Modrego (ESP) – Groupe B - @uxuario

Uxua Modrego est une frappeuse de puissance dans l'alignement espagnol, elle était frappeuse quatre lors du tournoi de qualification Olympique Europe/Afrique. Elle a frappé ,333 en moyenne dans la compétition avec deux points produits. En 2022 Modrego a fait la une en frappant quatre home-runs dans une même rencontre de NCAA Division II avec la Texas A&M University-Commerce. Lors des Championnats d'Europe 2022 elle a mené l'attaque espagnole avec une moyenne de ,391 à la frappe, aidant l'Espagne à terminer cinquième. Le Groupe B de la Coupe du Monde se jouera à moins de 500 kilomètres de sa ville natale de Burlada dans le Navarra.

Yilian Tornes (CUB) – Groupe C - @tornesyilian

La lanceuse gauchère Yilian Tornes, comme la vétéran Anisley Lopez, est la leader de l'équipe cubaine. La lanceuse de 31 ans a joué les trois dernières saisons en Serie A1 italienne, affichant une ERA microscopique de 0,51 en 97 manches lancées la saison dernière, avec 159 retraits sur prises pour les Rheavendors Caronno. Elle a mené l'équipe cubaine à la médaille de bronze aux Championnats Panaméricains 2022, gagnant une place à la XVIIe Coupe du Monde de Softball Féminin.

Taylah Tsitsikronis (AUS) – Groupe A - @taylahtits

Ce sera la quatrième Coupe du Monde WBSC pour la frappeuse australienne de 29 ans Taylah Tsitsikronis. Elle a remporté la médaille de bronze à Haarlem en 2014 lorsque la compétition s'est jouée pour la première fois en Europe. Elle a aussi joué deux Coupes du Monde Juniors (2011 et 2013), remportant le bronze en 2013. Lors du tournoi de qualification Olympique Asie/Océanie, elle a menée l'équipe australienne victorieuse avec une moyenne de ,500 à la frappe et sept points produits (plus grand total de la compétition). Lors des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 elle a frappé ,333 avec un double et un point marqué. Sa dernière apparition sous le maillot vert et or remonte aux Jeux Mondiaux où elle a de nouveau frappé ,333, avec un home-run et quatre points produits.

Britt Vonk (NED) – Groupe B - @britt.vonk18

Britt Vonk est une Olympienne de Pékin 2008 qui compte plus de 200 sélections sous le maillot néerlandais et qui jouera cette année sa sixième Coupe du Monde. La champ intérieur de 32 ans a fait ses débuts en équipe nationale des Pays-Bas en 2008 et était la plus jeune joueuse de l'équipe aux Jeux de Pékin, à l'âge de 17 ans. Lors de la Coupe du Monde de Softball Féminin 2018 elle a affiché d'incroyables statistiques avec une moyenne de ,455 à la frappe et trois home-runs (quatrième à égalité au classement) et sept points produits. Elle a mené la compétition avec six bases volées et était troisième en moyenne de puissance avec ,955. Comme première frappeuse de l'alignement elle a menée le tournoi de qualification Olympique Europe/Afrique de Tokyo 2020 avec une moyenne de ,700 à la frappe et quatre bases volées. Elle a aidé les Pays-Bas à remporter les Championnats d'Europe en 2022 avec une nouvelle performance impressionnante, frappant ,520 en moyenne avec trois home-runs et sept bases volées.